6 minutes

Les conseils contre la déprime de l’hiver avec le sport

Astuce Fitness

Fatigue, manque d’entrain, envie de rester sous la couette, paresse, mélancolie, ennui, mauvaise humeur, augmentation de l’appétit … cette année encore avec le changement d’heure, la morosité est ambiante. Mais voilà, si cette baisse de l’intensité lumineuse et de la durée de l’ensoleillement jouent un rôle important dans la déprime hivernale, c’est loin d’être une fatalité. EXIT DONC LE BLUES HIVERNAL ! Une cure de luminothérapie et des huiles essentielles pour y échapper mais pas que. Cette année, les astuces pour en finir avec cet état cafardeux naturellement et simplement s’adoptent sans modération.

Fin du blues hivernal : vive le sport !

Activité anti-déprime par excellence, le sport est le meilleur allié bien-être pour combattre le blues de l’hiver. Et si les activités en intérieur sont parfaites pour garder la forme, rien de tel que de prendre l’air pour faire le plein de lumière. En effet, le principal déclencheur de la déprime hivernale est le manque de luminosité.

Dès les premiers rayons qui pointent le bout de leur nez, mieux vaut en profiter pour faire de l’exercice. Course à pied, tennis, jogging, ski, randonnée, baignade en mer, beach-volley, ultimate, marche, vélo, yoga, ping-pong … les idées de sport en plein air ne manquent pas. Et pour celles et ceux qui ont du mal à chausser les baskets, le sport permet aussi de stimuler la circulation sanguine, la production de sérotonine de quoi combatte le froid tout en faisant le plein de bonne humeur. D’autant qu’il suffit d’une demi-heure quotidienne de lumière du jour pour faire des miracles.

Sentiment euphorique de pouvoir déplacer des montagnes, amélioration de la qualité du sommeil, augmentation de la capacité de concentration, diminution du stress, le sport est la botte secrète pour avoir un esprit sain dans un corps sain. C’est surtout : le premier conseil anti-morosité pour cet automne-hiver.

déprime hiverFin du blues hivernal : être au diapason !

S’il est connu que la musique adoucit les mœurs, ses vertus sont bien plus nombreuses. Et nul besoin d’être fin mélomane ou de pousser la chansonnette pour profiter des bienfaits de la musique sur le corps. Précieuse pour s’endormir progressivement, elle stimule aussi la mémoire lorsqu’elle est calme et douce (pour l’anecdote, les enfants scolarisés en Floride écoutent une demi-heure de musique classique par jour, c’est inscrit dans la loi). Elle est aussi un très bon stimulant.

Les musiques rythmées poussent en effet l’organisme à aller de l’avant, à dynamiser les mouvements, à pousser le corps à se dépasser. Procurant un réel regain d’énergie lorsque l’on fait du sport donc, la musique agit aussi contre le stress et le moral en berne. Capable de réduire la production de cortisol, le simple fait d’écouter de la musique aide à sentir mieux. Bien entendu, il convient de choisir une playlist que l’on apprécie. Parfait pour démarrer la journée sous les bons hospices.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la musique est aussi un bon remède anti douleur. Si elle ne soigne pas au sens littéral du terme, la musique agit comme un anxiolytique. Un atout apprécié notamment par certaines spécialités médicales.

Sentiment d’apaisement, stimulation de l’apprentissage, diminution des angoisses, la musique est une source inépuisable de bonnes sensations. Bien plus qu’un frisson musical, les sons font réagir les cellules. Se mettre sur la fréquence du bien-être : c’est le second conseil anti-morosité pour cet automne-hiver.

Fin du blues hivernal : pimper sa garde-robe !

Bien que le noir, les gris et autres camaïeux de marron soient de mise dans le vestiaire automnal et hivernal, rien de tel que de privilégier la couleur. Rien de tel qu’un éventail de possibilités colorées pour faire le plein de joie et de bonne humeur. Jaunes chaleureux, couleur lime entre le jaune et le vert, vert citron ou sapin, smaragdin, kaki, nuances de bleus (indigo, saphir, minuit, cobalt ou encore bleu horizon), tons violets du lilas au mauve foncé en passant par le zinzolin, rouges très francs, tons nacarat et autres couleurs fluo … autant de teintes joyeuses qui se doivent d’être sous le feu des projecteurs. D’autant que c’est scientifiquement prouvé : la couleur est un allié bien-être.

Alors, pour les saisons les plus froides de l’année, rien de tel que de réchauffer les garde-robes avec de la couleur. Parfait pour influencer joyeusement l’humeur, libérer les endorphines pour remonter naturellement le moral.

Même si le soleil est loin d’être au rendez-vous, exit le total look sombre. Mettre un peu d’été dans les dressings c’est mettre de la gaieté dans les cœurs. Porter des vêtements et des accessoires colorés aide à remonter le moral, c’est le troisième conseil anti-morosité pour cet automne-hiver.

perte de poid

Fin du blues hivernal : manger vitaminé !

Sport, musique, garde-robe, autant de pistes pour retrouver la joie de vivre pendant les saisons les plus froides de l’année. Et si ces moyens sont bons pour retrouver le regain d’énergie nécessaire pour profiter pleinement des journées, rien de tel que de les combiner avec une autre bonne alimentation. En effet, comme dit le dicton : « on est ce que l’on mange ». Exit donc la surconsommation de produits salés, gras et sucrés, place aux aliments « bonne mine et bonne humeur ».

C’est le cas notamment des légumes comme les épinards, le chou frisé, le brocoli ou la bette à carde tout comme les légumineuses. Côté poisson, rien de tel que le saumon, le thon, les anchois, les sardines ou le maquereau. Les amateurs d’huître pourront aussi émoustiller leurs papilles tout en faisant le plein de dopamine. Comme substituts aux rayons du soleil, les agrumes, les avocats, le lait et les yaourts sont eux aussi à mettre au menu. Tout comme les huiles de lin, de cameline, de noix et de colza.

Et, pour finir, rien de tel que de manger la banane pour avoir la banane sans vouloir faire un mauvais jeu de mots. Pour la douceur, le chocolat noir, les fruits secs (noix, pignon de pin, noisette, noix de macadamia, noix de pécan, amande, pistache …) peuvent eux aussi être consommés. Le tout est de trouver le bon équilibre.

Pour rebooster le moral, stimuler les défenses immunitaires et affronter le froid, rien de tel que d’adapter son alimentation. L’alimentation est en lien étroit avec le fonctionnement du cerveau.

Rien de tel donc que de le chouchouter, de passer à table en mode cocooning en privilégiant des aliments riches en vitamine D, B-6, C, en oligo-éléments, en omégas, en acides-aminés. C’est le quatrième conseil anti-morosité pour cet automne-hiver.

Cela pourrait vous intéresser ...