6 minutes

Musculation et handicap comment faire ?

Astuce Fitness

Il n’est pas fréquent de voir des personnes en situation de handicap faire de la musculature. Pourtant, il s’agit d’un moyen fiable pour que ces dernières maintiennent leur santé au point en vue d’améliorer leur quotidien. Il existe en effet, des exercices physiques qui sont adaptés à chaque type de handicap. Que ce soit pour travailler vos abdominaux, vos épaules ou n’importe quel muscle de votre corps, vous trouverez toujours un moyen. Toutefois, vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous aider à faire ce que vous pensez être si difficile. Comment pouvez-vous donc faire de la musculation si vous êtes dans une situation de handicap ?

Apprendre à se maintenir en équilibre

L’équilibre est un facteur clé pour faire la musculature si vous êtes en situation de handicap. En effet, tenir en équilibre vous permet d’être plus stable et de mieux réussir vos exercices de musculation. De plus, si vous apprenez à avoir un bon équilibre lors des exercices de musculation, tous vos muscles stabilisateurs seront renforcés. Vous pouvez alors coordonner facilement vos mouvements et courir moins de risques de blessures. Les surcompensations que votre corps a développées avec le temps seront aussi éliminées.

Cependant, pour réussir à vous maintenir en équilibre, vous devez aller pas à pas. Pour un début, confiez-vous à votre sol, c’est-à-dire, faites tous vos exercices par terre. Ainsi, vous pouvez mieux vous contrôler et courir moins de risques. Ensuite, cherchez à vous tenir sur tous vos membres actifs. Petit à petit, vous allez réduit les membres qui vous soutiennent jusqu’à vous tenir sur un seul membre. Une fois cela réussit, vous pouvez commencer à prendre des charges. Notez qu’il faut d’abord se maîtriser seul avant de maîtriser une charge qui est sur soi.

Apprendre à tenir des charges

Pour réussir tout exercice de musculature, vous devez d’abord connaître votre corps ainsi que les charges que vous pouvez porter. Il ne sert donc à rien de faire au-dessus de vos capacités. Au début, prenez des charges légères et complétez ces dernières au fur et à mesure que vous évoluez. Cela vous assure une certaine sécurité tout en vous permettant d’être plus objectif. En effet, chaque jour qui passe, les muscles sont sollicités pour plusieurs activités autres que celle de musculation.

Il faut alors vous baser sur celles-ci pour identifier la charge qui vous convient au début de votre exercice. Il est aussi conseillé de prendre les charges qui sont en dessous de vos forces pour apprendre les différentes techniques de prise de charges. Ainsi, vous apprendrez plus facilement et plus rapidement. Avant de commencer à soulever les charges lourdes, vous devez avoir une certaine expérience, sans quoi vous allez vous faire du tort.

Contrôler son alimentation

Beaucoup se demandent ce que l’alimentation vient faire dans la musculation. Sachez qu’elle est très capitale du moment où la musculature doit d’abord vous apporter le bien-être. Une personne en situation de handicap doit faire plus d’efforts pour s’exercer. Plus d’effort veut dire plus d’énergie à dépenser lors des différents exercices. Par conséquent, vous devez bien vous nourrir pour compenser les pertes d’énergie. Outre les aliments énergétiques, vous devez consommer beaucoup de protéines pour que les muscles puissent mieux se constituer. L’aliment d’une personne en situation de handicap et qui fait le sport doit aussi être constitué de fruits et légumes. Ces aliments lui apporteront les vitamines nécessaires et aussi des sucres naturels, des substances minérales et des fibres.

L’alimentation est considérée comme étant le carburant du corps et des muscles. À ce titre, elle va permettre à la personne handicapée d’améliorer ses forces et ses performances. Il va donc atteindre plus facilement et plus rapidement ses objectifs de perte de poids, de prise de muscles et de bonne santé générale.

Quelques exercices de musculature pour une personne en situation de handicap

Comme pour les personnes physiquement au point, il existe plusieurs exercices physiques que les handicapés peuvent pratiquer pour se maintenir en bonne santé.

Renforcer les muscles du bras de l’avant-bras

Avant de faire ce type de musculation, il faut d’abord avoir les bras et l’avant-bras en forme. Pour ce faire, il vous suffira de tenir une charge dans la main. Ensuite, pliez et dépliez vos membres supérieurs. Vous pouvez le faire avec les deux membres simultanément ou avec celui du droit et après celui du gauche. C’est un exercice de musculation qui peut se faire partout et dans beaucoup de positions. Même dans votre fauteuil roulant, vous pouvez le réussir. Prenez juste garde de ne pas prendre des poids plus lourds que votre capacité. Cela pourrait entraîner des déchirures ou autres formes de blessure graves.

Muscler sa cuisse

Cet exercice ne peut être fait que par les personnes handicapées qui ont leurs membres inférieurs au point. Pour mieux se tenir, ils peuvent se coucher par terre de sorte que leur dos soit en contact avec le sol. Ils vont ensuite décoller leurs pieds de sorte qu’ils forment un angle d’environ 70° avec le sol. Vous avez la possibilité de faire appel à une personne pour vous aider.

Cette dernière va mettre sa poitrine contre la paume de vos pieds afin d’exercer une force sur ces derniers. Vous allez ensuite tendre et détendre vos pieds. Il est conseillé de répéter ces mouvements chaque fois jusqu’à avoir les muscles de la cuisse bien en forme. Toutefois, pour le début, vous n’avez pas forcément besoin d’aide. Avec le temps, vous pourrez choisir des personnes qui pèsent moins et prendre celles qui pèsent beaucoup.

Travailler les muscles de l’abdomen

Même étant en situation de handicap, vous pouvez travailler votre abdomen de sorte à avoir des tablettes de chocolat comme toute autre personne. Pour ce faire, allongez-vous dos au sol. Tendez vos pieds puis pratiquez des mouvements de monter descend. Vous pouvez aussi rester assis les pieds toujours tendus et faire les mouvements de coucher assis sans bouger vos fesses du sol en position assis.

En résumé, il n’est pas facile pour toutes les personnes en situation de handicap de faire des activités physiques. Cependant, cela leur permet aussi de se sentir en forme. C’est également une manière pour elles de s’intégrer facilement dans la société. La musculation leur permet d’avoir une meilleure santé générale et d’améliorer leur qualité de vie.

Cela pourrait vous intéresser ...