4 minutes

ALIMENTATION : 10 ERREURS A NE PAS FAIRE

Astuce Fitness
SAUTER UN REPAS
Sauter un repas peut avoir plus d’inconvénients que d’avantages quand on veut réduire ses apports alimentaires. En effet, quelques heures après avoir sauté un repas, vous risquez de « craquer », à cause d’une faim ou d’une envie de manger exagérée. Quand vous « craquez », vous mangez en général beaucoup de calories en peu de temps.
MANGER ENTRE LES REPAS
Vous avez tendance à « oublier » les calories prises entre les repas. Votre corps, lui, ne l’oublie pas : il les stocke. La plus grande partie des excès alimentaires qui conduisent à l’obésité se produisent en dehors des repas.
CONSOMMER TROP DE BOISSONS SUCRÉES OU ALCOOLISÉES
Évitez de boire des boissons sucrées pendant et en dehors des repas et limitez également les apéritifs. Ces boissons sont riches en calories. L’eau (plate ou gazeuse) est une boisson qui ne contient aucune calorie, comme le thé ou le café (sans sucre).
CONSOMMER TROP DE GRAISSES
Apprenez à diminuer progressivement les graisses en adaptant les quantités et en variant les modes de cuisson. Par ailleurs, évitez le cumul de matière grasse dans un même plat, (beurre + crème fraîche + gruyère rappé), dans un même repas (poisson frit + frites), dans une même journée (fromages, charcuterie, chips, quiches, frites, cacahuètes etc…). 1 g de graisse = 9 kcal, 1 g de glucides = 4 kcal
S’INTERDIRE DES ALIMENTS QUE L’ON AIME
Ne pas s’interdire des aliments que l’on aime. Si vous supprimez des aliments que vous aimez, vous finirez par en avoir excessivement envie. Vous n’arriverez pas à limiter votre consommation d’un aliment si vous vous l’interdisez en permanence. Ne vous imposez pas d’interdits car ceux-ci ne peuvent qu’entraîner une reprise de poids… Ne pas s’interdire les féculents. Il faut continuer à manger des « féculents » : légumes secs, pommes de terre, pâtes, riz. Ils favorisent le rassasiement.
MANGER EN MOINS DE 15 MINUTES

Si vous mangez trop vite, vous risquez d’avoir faim peu de temps après. La durée du repas devra petit à petit atteindre 20 minutes. Pour allonger progressivement le temps de vos repas :

Dégustez chaque bouchée (gardez-la dans la bouche et appréciez chaque saveur)

Posez vos couverts entre deux bouchées

MANGER DEVANT LA TÉLÉVISION OU EN LISANT

Dans ce cas, vous n’êtes concentré ni sur la qualité ni sur la quantité des aliments que vous mangez. Ceci favorise l’absorption d’aliments en grande quantité, et généralement à forte densité calorique (chips, chocolat, boissons sucrées ou alcoolisées…).

Il faut manger assis à table (sans allumer la télévision !).

NE PAS FAIRE DE LISTE DE COURSES
Vous risquez, au gré des rayons des grandes surfaces, de vous laisser tenter par vos préférences ou par les dernières publicités alimentaires télévisées que votre cerveau a enregistrées (surtout si vous faites les courses avec « la faim au ventre »). Faites donc vos courses avec une liste … et après un repas, quand vous n’avez plus envie de manger. Faites une liste précise des courses, et tenez-vous-y !
NE PAS PRÉVOIR L’ORGANISATION DES REPAS
Si vous ne prévoyez pas l’organisation de vos repas, lorsque l’heure du repas approche et que vous avez faim (ce qui est normal !!!), vous risquez de vous « ruer » sur les aliments faciles à préparer, rapides à consommer et malheureusement souvent riches en calories. Prévoyez au moins d’un jour sur l’autre le plat principal de vos repas.
FAIRE DES RÉGIMES DRACONIENS
Plus le régime est sévère, moins longtemps vous pourrez le tenir et plus vous risquez de » craquer «. Les régimes sévères exposent au risque de yoyo (c’est-à-dire que lorsque vous arrêtez le régime, votre poids remonte très vite et souvent plus haut qu’au départ du régime). Ce qui compte, ce n’est pas votre poids dans 3 semaines mais dans 1 an.
Cela pourrait vous intéresser ...