8 minutes

Régime Paléo : tout ce qu’il faut savoir

Astuce Fitness

Vous cherchez une nouvelle stratégie pour réguler votre poids ou votre forme ? Sachez que vous avez plusieurs choix. Parmi ceux-ci figure le régime paléo. Ce dernier, en plus d’être populaire, est surnommé régime de l’homme des cavernes, régime primitif, régime de l’âge de pierre et régime du chasseur-cueilleur. Il répond à une question simple : ”Que mangerait un homme des cavernes ?” La réponse à cette interrogation devrait permettre de retrouver le poids et la forme désirée. Voici tout ce que vous devez savoir de ce régime !

Régime paléo : définition

Un régime paléo est un plan alimentaire basé sur des aliments similaires à ceux qui pouvaient être consommés à l’ère paléolithique. Contrairement à la croyance populaire, le régime paléo est centré sur les plantes. Il comprend beaucoup de légumes, principalement non féculents (les légumes verts, rouges et jaunes et des fruits avec modération).

Le paléo est aussi composé de la viande, mais de préférence de la viande non transformée, la plus sauvage étant la meilleure. Ce régime incorpore des œufs, des noix et des graines, des insectes, des fruits de mer et du poisson. L’accent est mis sur une alimentation aussi locale et saisonnière que possible, sur la préparation de ses propres aliments et sur une activité physique intense.

Avantages potentiels du régime paléo

Le régime paléo favorise une glycémie saine et améliore la sensibilité à l’insuline. Il contribue à l’amélioration de la pression artérielle, du poids, notamment la réduction du tour de taille. Le régime paléo contribue à l’amélioration de l’équilibre du cholestérol et de satiété.

Il faut aussi noter qu’il permet la réduction de la moralité, toutes causes confondues. Pour la plupart des gens, le passage à un régime paléo se traduit par une augmentation des apports en légumes et en fibres qui sont importants pour la santé gastro-intestinale et le niveau d’inflammation global.

En plus des nombreuses histoires anecdotiques sur l’amélioration de la santé et du bien-être, des études préliminaires sur le régime paléo ont donné des résultats positifs en ce qui concerne la glycémie et le taux de cholestérol.

Ce régime réduit la charge glycémique du corps, présente un rapport sain entre les acides gras saturés et insaturés. Il garantit une consommation de vitamines et de nutriments essentiels pour le corps. Ce régime permet ainsi d’avoir un équilibre optimal entre les protéines, les graisses et les glucides.

Le principe du régime paléo

Le principe essentiel du régime paléo est simple : il est préférable de manger ce que les gens mangeaient avant la révolution agricole. Selon cette philosophie, les meilleurs aliments sont simples, non transformés et correspondent à ce que les chasseurs-cueilleurs auraient mangé.

En suivant ces directives nutritionnelles, vous mettez votre régime alimentaire plus en phase avec vos besoins essentiels , en évitant les pressions évolutives qui ont façonné la génétique actuelle. Ce qui a une influence positive sur la santé et le bien-être.

Les objectifs du régime paléo

L’objectif d’un régime paléo est de revenir à un mode d’alimentation plus proche de celui des premiers humains. Le raisonnement de ce régime est que le corps humain est génétiquement inadapté au régime moderne qui est apparu avec les pratiques agricoles : une idée connue sous le nom d’hypothèse de la discordance.

L’agriculture a modifié l’alimentation des gens et a fait des produits laitiers, des céréales et des légumineuses des aliments de base supplémentaires dans le régime alimentaire humain. Ce changement relativement tardif et rapide du régime alimentaire a dépassé la capacité d’adaptation de l’organisme. Cette inadéquation est considérée comme un facteur contribuant à la prévalence de l’obésité, du diabète et des maladies cardiaques aujourd’hui.

Aliments à manger et à éviter dans le cadre du régime paléo

Avec le régime paléo, vous trouverez moins d’aliments transformés. Cependant, vous devez supprimer toutes les céréales, les légumineuses et la plupart des produits laitiers.

Aliments à manger

Si vous souhaitez essayer ce régime, vous devrez privilégier les aliments naturels et les graisses naturelles, notamment les options suivantes :

  • gibier : comme la caille, le chevreuil et le bison ;
  • œufs : mais pas plus de six par semaine, de préférence élevés en plein air ;
  • poissons : y compris les crustacés ;
  • fruits : comme les fraises, le cantaloup, la mangue et les figues ;
  • les légumes : non féculents (les asperges, les oignons, les poivrons et le potiron).

Vous devez également privilégier les noix et les graines, notamment les amandes, les noix de cajou, les noix et les graines de citrouille. De plus, il vous faut privilégier l’huile d’olive, l’huile de lin et l’huile de noix, avec modération. Les morceaux maigres de bœuf, de porc et de volaille, de préférence nourrie à l’herbe, biologique ou élevée en plein air, sont aussi à prendre en considération.

Aliments à éviter

Un certain nombre de produits sont à éviter. Il s’agit des produits laitiers, y compris le lait, le fromage, le yaourt et le beurre. Les céréales comme le blé, le seigle, le riz et l’orge et les légumineuses comme les haricots, les cacahuètes et les pois sont aussi à éviter. Vous ne devez non plus consommer les légumes féculents comme les pommes de terre (et certains disent même les patates douces) et les sucreries, y compris toutes les formes de bonbons ainsi que le miel et le sucre.

Par ailleurs, vous devez éviter les édulcorants artificiels, les boissons gazeuses sucrées et les jus de fruits. Les aliments ultra-transformés ainsi que les viandes transformées et les salaisons comme le bacon, la charcuterie et les hot-dogs ne sont pas à consommer lorsque vous suivez le régime paléo.

Est-ce sûr et bénéfique pour tout le monde ?

Le rapport idéal entre la viande et les glucides semble varier selon les individus. Il est important, lors de la mise en place de votre régime paléo, de prêter attention à ce que vous ressentez et de discuter avec votre médecin. Ainsi, vous vous assurez que le régime paléo convient à votre organisme.

Étant donné que celui-ci varie considérablement d’un chasseur cueilleur à l’autre en fonction de la géographie, certaines personnes peuvent avoir besoin d’une individualisation plus poussée de la version moderne du régime paléo pour en tirer des bénéfices.

Manger principalement de la viande n’est pas bénéfique pour la santé à long terme de la plupart des individus. Au contraire, le régime paléo met l’accent sur la consommation d’une grande variété de légumes en abondance, ce qui est important pour la santé. En outre, les aliments tels que les barres de céréales ne contiennent pas de sucre de canne, de céréales ou de légumineuses.

Mais, ceux-ci sont tout de même hautement transformés et ne correspondent pas vraiment à un modèle alimentaire non transformé et complet, quelle que soit l’étiquette.

Le régime paléo nécessite du temps et des ressources pour acheter des produits frais et locaux et préparer les repas à la maison. Il demande du temps et de l’énergie pour être physiquement actif. Cela peut constituer un obstacle. Il est également presque impossible pour les végétariens ou les végétaliens de s’en sortir, car les légumineuses constituent pour eux une source importante de protéines.

Comment optimiser son régime paléo ?

Pour optimiser votre régime paléo, vous devez respecter les grands principes de cette diète en évitant les produits transformés, laitiers, végétales raffinées ainsi que les huiles végétales. Et pour améliorer votre course, privilégiez les marchés ou les petits commerçants locaux au lieu d’opter pour les grandes surfaces. Ces dernières importent la majorité de leur marchandise. Autrement dit, consommez local.

Ensuite, faites attention aux types de cuisson que vous utilisez. Il est conseillé d’opter pour la cuisson à vapeur ou l’étouffe, la cuisson à l’eau et la cuisson au four. Privilégiez également la cuisson à la poêle (avec feu doux) et la cuisson au wok (à basse température).

Cela pourrait vous intéresser ...