7 minutes

Quel régime alimentaire adapter avec l’intestin irritable ?

Astuce Fitness

Guide alimentaire pour le syndrome de l’intestin irritable

En France, des millions de personnes chaque année souffrent du syndrome de l’intestin irritable.

Les symptômes de cette maladie digestive perturbent souvent la vie quotidienne des personnes affectées. En plus de souffrir parfois d’un manque de compréhension par l’entourage, une personne peut être amenée à subir une crise de colopathie fonctionnelle sur son lieu de travail ou dans sa vie personnelle, ce qui impacte la qualité de vie.

Le syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), appelé aussi syndrome du côlon irritable, colopathie fonctionnelle ou “irritable bowel syndrom” (IBS) en anglais, est un trouble digestif qui peut toucher des personnes de tout âge. Les personnes souffrant de ce trouble digestif ressentent une gêne abdominale et de l’inconfort après l’ingestion de certains aliments. On ne connaît pas les causes exactes, mais le stress et l’anxiété sont considérés comme des facteurs importants.

Régime FODMAP

FODMAP est l’acronyme de : Fermentescibles Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols. Le régime FODMAP, développé par une nutritionniste australienne, est destiné à soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Certains glucides fermentent pendant la digestion à cause des bactéries présentes dans le côlon, ce qui peut ensuite causer des gaz intestinaux, des ballonnements et d’autres sensations d’inconfort.

Principes du régime FODMAP

L’objectif de ce régime est de privilégier les repas sans glucides pendant environ un mois pour mettre l’intestin au repos afin d’éviter le processus de fermentation de certains glucides. Ensuite, une phase de test est nécessaire pour identifier les groupes d’aliments tolérés. Cela consiste à réintroduire un groupe d’aliments par semaine, en dehors des repas pour constater de manière plus objective les effets sur l’organisme. Durant la troisième phase, les aliments bien tolérés sont réintroduits. Nous vous recommandons de ne pas entamer ce régime sans l’accord de votre médecin.

Aliments autorisés

Il est recommandé de consommer des fruits qui contiennent peu de fructose comme les agrumes, les fruits rouges, le raisin, le melon et la plupart des fruits exotiques comme l’ananas et la banane. Privilégiez les légumes riches en amidon et faibles en fructose comme les pommes de terre, les brocolis, la laitue, les tomates, les courgettes, les haricots et les poireaux.

Consommez de préférence des produits laitiers qui contiennent peu de lactose comme le cheddar, le gouda, les laits végétaux et les yaourts au lait de soja. En ce qui concerne les aliments à base de céréales, le pain au levain, le pain sans gluten, la farine d’avoine, le quinoa, le riz et les produits à base de maïs sont facilement digérés par l’organisme. Le reste des aliments comme la viande, la volaille et le poisson peuvent généralement être consommés sans problème, le but étant ici de privilégier les aliments pauvres en sucre.

TELECHARGE GRATUITEMENT NOTRE METHODE PERTE DE POIDS

Augmenter l’apport en fibres solubles

Avoir un apport suffisant en fibres solubles est essentiel pour soulager les symptômes de la colopathie fonctionnelle, car elles n’irritent pas le tube digestif lors du processus de digestion. De plus, leur transformation en acides gras facilite la réabsorption de l’eau et du sodium dans le côlon pour faciliter le transit.

Les pommes épluchées et les pommes de terre sans la peau sont des exemples d’aliments sources de fibres solubles. De plus, nous vous conseillons de consommer vos légumes cuits, car les légumes crus peuvent irriter le système digestif.

Conseils additionnels

Il est recommandé aux personnes souffrant de la maladie du syndrome de côlon irritable de boire entre 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Essayez de boire de l’eau tout au long de la journée. Buvez un verre à la fois et évitez l’eau glacée pour diminuer les ballonnements.

Nous vous conseillons de consommer trois repas principaux par jour et une à deux collations. Grignoter trop souvent entre les repas alourdit et fatigue le système digestif. Dans le cadre de votre alimentation, nous vous recommandons également de limiter votre apport en matières grasses car leur digestion fait beaucoup travailler l’intestin.

On retrouve d’autres aliments irritants dans l’alimentation quotidienne comme les noix, les épices, le café, le thé et l’alcool. Nous vous préconisons de les éviter ou de les consommer en quantité modérée.

Maladie coeliaque

Maladie coeliaque ou syndrome du côlon irritable ? Parce qu’elles partagent des similarités en ce qui concerne les symptômes comme les ballonnements ou la constipation, les gens font parfois l’erreur de les confondre ou de ne pas poser le bon diagnostic médical. Cependant, ce ne sont pas les mêmes maladies.

Un patient souffrant de la maladie coeliaque est intolérant au gluten. Il faut savoir qu’une personne souffrant de syndrome irritable du côlon peut éventuellement consommer une quantité modérée de gluten.

En cas de doute, il est impératif de se faire dépister pour la maladie coeliaque. Le patient risque de relativement graves problèmes de santé s’il ne suit pas un strict régime sans gluten. Nous vous recommandons fortement d’en parler avec votre médecin si vous avez des doutes ou des questions.

Cela pourrait vous intéresser ...